Académie pour une Ecologie Intégrale Sanctuaire Notre-Dame du Chêne (Vion)

Regardons-nous dans le miroir de la terre !

Se reconcilier avec la terre

23 décembre 2018 |  , , ,

Laudato si’ n°66 et n°70

Notre lien à la terre.

L’expérience humaine quotidienne manifeste notre dépendance radicale avec la terre; nous sommes faits avec des éléments de la terre; nous avons besoin d’air, d’eau, de chaleur, d’aliment, etc. Si la dimension spirituelle de notre être vient surplomber toutes les autres réalités terrestres, nous ne pouvons pas nous extraire de ce lien structurel avec la terre.

Notre origine, notre croissance, toutes nos activités, jusqu’à la plus surnaturelle, dépendent de notre dimension physique et de la terre !

La terre est une mère car elle est notre milieu de vie et elle nous porte; elle est aussi un lieu de mort où notre corps sera déposé. La mort signe le contrat final avec la terre !

Se réconcilier avec la terre n’est-ce pas se réconcilier avec ce qu’il y a de plus fondamental dans notre environnement ?

Serait-on fâché avec la terre ?

Oui par notre indifférence pour elle, notre sous estime, notre manque de respect, notre usage démesuré, etc.  Demeurant, quelque-part, peu connue, nous en avons profitée, lui retirant ses richesses sans connaître son avis, ou plutôt son équilibre de vie.

Revenir à la terre ce n’est pas devenir paysan ou cultivateur. C’est d’abord accueillir celle qui nous fait vivre;  c’est reconnaître son importance et son influence; c’est accepter notre condition de terriens, avec ses limites, sans rêver devenir des extra-terrestres !

Se réconcilier avec la terre c’est apprécier la richesse de la nature et sa grande biodiversité; c’est chanter avec elle le miracle de la vie. Dans notre rapport avec elle, c’est apprendre à unir respect et fécondité, sans idée d’efficacité et d’exploitation.

L'agroécologie rappelle l’importance de retourner le carbone à la terre; c’est son squelette, il lui donne sa structure.

Combien plus faudrait-il étendre cette loi aux multiples trésors qui étaient contenus dans la nature et que nous avons pillés, mixés, vendus ou détruits !

Se réconcilier avec la terre est alors une œuvre de sauvegarde d’un patrimoine déjà en péril. C’est agir pour la terre.

En tant que “mère” la terre est gardienne de notre belle vulnérabilité par laquelle nous sommes liés les uns aux autres.

Se réconcilier avec la terre c’est apprendre à lui dire MERCI ! 

fr. Marie-Benoît

Prochaines sessions

Aucun événement n'a été trouvé

ven

10

Jan

Du 10 janvier 2020 à 18h30 au 12 janvier 2020 à 15h30

Méthode Vittoz

 



ven

17

Jan

Du 17 janvier 2020 au 19 janvier 2020

Prendre soin de soi et des siens