Académie pour une Ecologie Intégrale Sanctuaire Notre-Dame du Chêne (Vion)

La saison de la Création

En septembre célébrons la Création !

8 août 2019

Du  1er  septembre  au 4 octobre

A la demande du pape François, en communion avec les églises orthodoxes et les églises réformées, nous célébrons du 1er septembre au 4 octobre, fête de Saint François d’Assise, la saison de la Création.

Célébrer n’a de sens qu’en rapport à une habitude, un exercice ou un travail abouti, dont on se réjouit parce qu’il est achevé, ou à l’occasion d’un cycle qui se termine, ou que l’on fasse mémoire d’un évènement marquant. C’est le cas de la célébration à laquelle nous invite l'Église pour rendre grâce des fruits de la terre et du don de la Création. Saint François d’Assise, fêté le 4 octobre, patron des écologistes, a donné l’exemple du chrétien réconcilié avec tous les éléments de la Création. N’oublions pas, en ce temps où l’inquiétude climatique grandit, que la Création elle-même est sauvée. Le pape François l’a rappelé dans le message pour le carême 2019: ” Si l’homme vit comme fils de Dieu, s’il vit comme une personne sauvée qui se laisse guider par l’Esprit Saint (cf. Rom 8, 14) et sait reconnaître et mettre en œuvre la loi de Dieu, en commençant par celle inscrite en son cœur et dans la nature, alors il fait également du bien à la Création, en coopérant à sa rédemption.”

L’ardeur que nous mettons à la sauvegarde de la maison commune est portée par l’espérance du salut et de la transformation de l’univers; elle s’appuie sur la foi en la résurrection du Christ. Certes le regard humain doit être réaliste, mais en tant que chrétien il est radicalement optimiste ! L’univers étant en marche vers un destin de plénitude (LS 100).

Pour célébrer la saison de la Création de l’année 2019, nous proposons trois attitudes:

REGARDER, PLANTER, DONNER.

Regarder.

“Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?” (Mt 6, 26). Dans notre monde où tout est mesuré par l’intérêt et l’utilité, combien il est bon de réapprendre à regarder, à observer et à contempler ! Au-delà du bien-être que cela peut procurer, essayons de saisir la beauté, la richesse, la complexité de ce que nous observons. Prenons le temps d’admirer comment le monde est fait. Une fleur, un insecte, le fonctionnement de notre corps, etc; il y a tant d’occasions de nous arrêter pour regarder, et tant de choses à découvrir !

Planter.

“Le Seigneur planta un jardin en éden” (Gn 2,8). A l’exemple de notre Créateur, à la suite de l'Éthiopie qui vient de lancer une campagne importante de reboisement, chacun d’entre nous peut planter ne serait-ce qu’une plante ! Vandana Shiva, militante indienne, le rappelle souvent. C’est un geste qui va plus loin que le symbole; il signe un engagement à prendre soin de notre maison commune. Il nous fait prendre conscience de l’extrême urgence de ralentir le réchauffement climatique. Il permet tout simplement de se reconnecter à la terre. Il fait grandir notre espérance, selon la parole de la lettre de Jacques: “Accueillez la Parole qui a été plantée en vous, c’est elle qui peut vous sauver” (Jc, 1,21).

Donner.

“Dieu aime celui qui donne avec joie” (2 Cor 9,7). La saison de la Création coïncide pour nous avec la saison de la rentrée scolaire; les préoccupations sont peut-être tournées vers nos occupations personnelles ? Que vais-je faire cette année ? Sport, musique, formation ? Ceux qui œuvrent dans tant d’associations humanitaires savent la joie et l’apport du don. “Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir” (Ac 20,35). Nous prenons davantage conscience de l’interdépendance de tous les êtres avec l’environnement. Nous voudrions voir l’eau, l’air, les énergies, le climat, etc., être considérés comme des “communs” dont tous prennent soin pour le bien de tous. Ils nous ont été donnés; apprenons à donner… une fleur, un coup de main, quelques légumes de notre jardin, une place dans notre voiture, etc., les choix sont devant nous. “Que celui qui donne le fasse avec générosité” (Rom 12,8).

La saison de la Création est une occasion de ressaisir dans nos mains la boussole de l’écologie intégrale qui nous permet de rester reliés à la terre, à soi-même, aux autres et au Créateur. C’est ainsi que la vie est belle !

Laudato si’ O mi Sinore !

fr. Marie-Benoît

Académie pour une Écologie Intégrale