Académie pour une Ecologie Intégrale Sanctuaire Notre-Dame du Chêne (72 Vion)

Faut-il rêver pour espérer ?

voeux 2023

7 janvier 2023

En guise de vœux,

Faut-il rêver pour espérer ?

La lettre encyclique Fratelli tutti nous encourage à rêver. Le pape François parle d'un rêve de fraternité universelle à faire et à construire ensemble.

On pourrait penser que rêver aide à fuir la réalité et nous en éloigne. Or toute la lettre Fratelli tutti invite au contraire à prendre conscience de notre situation. Il faut constater que des anciens rêves se sont effondrés et comment des projets dynamiques ont été déviés de leur intention première. C'est ainsi qu'il faut voir la réalité, en mesurer l'importance et en tirer les leçons pour envisager la construction d'un monde nouveau, une société fondée sur la fraternité humaine universelle ! (Cf. introduction et chapitre 1er de l'encyclique). 

Un rêve se nourrit toujours des choses de la vie et de nos multiples expériences passées. Ainsi les éléments du passé font partie d'une nouvelle composition, une projection, une vision pour l'avenir. Le rêve nourrit alors une espérance.

Dans la crise de civilisation que nous vivons, il faut éviter de dramatiser ; sur la situation écologique, par exemple. Malgré l'état de la planète et du monde, la vie est belle et sa source toujours bonne et pétillante ! Si la terre est malheureusement fragilisée, la beauté de la création continue d'irradier nos regards. Tant que l'on saura admirer la vie, l'espérance pourra naître. Le monde vivant est le lieu de l'espérance !

De même au plan de la vie sociale, les guerres et les injustices ne couvrent pas les milliers d'initiatives fraternelles, qui apportent la joie de vivre à beaucoup.

L'écoanxiété – terme qui se répand de plus en plus – se nourrit beaucoup de l'influence médiatique. On est projeté dans le global à en oublier le local, c'est-à-dire en manquant d'attention à notre vie concrète, individuelle et familiale. Dans une période de crise, il est important de prendre soin de ce qui nous est donné, de ne pas le relativiser ou de le perdre ; ce peut être un bien matériel, un travail ou une ou des personnes. C'est dans ce soin donné aux proches que la vie existe, et aussi l'espérance du meilleur.

Pour partager ce constat et construire ensemble un nouveau rêve… nous vous invitons à faire connaître ou à participer au prochain

Parcours Laudato si qui aura lieu du 9 au 12 février prochain.

Retraite ou session ? Ce sera surtout un temps pour prendre soin de la nature, des autres et de soi-même sous le regard bienveillant du Créateur et de ND du Chêne.

Bienvenue et tous nos bons vœux !